Une interface homme-machine pour les fauteuils roulants motorisés

Actualité

Pour les personnes souffrant d’incapacités physiques graves, telles que des dommages de la moelle épinière, une quadriplégie ou hémiplégie ou ayant subi une amputation, la technologie actuelle pour commander un fauteuil roulant ou un scooter de mobilité n’est pas complètement satisfaisante. Des chercheurs ont publié le résultat de leurs travaux dans l’ International Journal of Mechatronics and Automation. Ils démontrent comment une webcam peu coûteuse et un biosignal peuvent être utilisés pour commander la direction et la propulsion d’un fauteuil roulant électrique.

Lai Wei et Huosheng Hu de l’école de Technologie informatique et électronique, de l’université d’Essex, à Wivenhoe Park, près de Colchester, ont développé une interface homme-machine hybride originale pour la commande en mains libres des fauteuils roulants électriques.

Leur prototype utilise la reconnaissance des structures et l’analyse des biosignaux de l’utilisateur, à savoir l’électromyographie frontale et des signaux d’identification visuelle via les clignements de l’oeil ou alors une reconnaissance par serrements de la mâchoire. La combinaison de ces mouvements offre six commandes différentes pour le fauteuil roulant.