Une première dans la fabrication additive : un procédé d’impression multi-métaux

Le fabricant belge Aerosint vient d’annoncer qu’il a réussi à imprimer en 3D une pièce complexe et des petits cubes avec deux métaux différents, à partir d’un procédé de fusion laser sur lit de poudre. La pièce la plus complexe a été fabriquée avec de l’acier inoxydable et du CuCrZr (c’est-à-dire du Cuivre au Chrome et au Zirconium). Les cubes ont été imprimés en 3D à partir d’acier et d’un alliage de cuivre. C’est une première sur le marché de la fabrication additive qui pourrait permettre à de nombreuses industries de fabriquer des pièces plus performantes sur le plan mécanique, affichant des propriétés inédites. 

À l’avenir, Aerosint souhaite tester d’autres combinaisons de métaux, notamment l’acier inoxydable 316L et l’Inconel 625 ou 718. Il prévoit aussi d’essayer un alliage de titane avec du nitinol, et bien d’autres encore. Il cherche actuellement à s’associer à d’autres fabricants pour imprimer des pièces d’essai et ainsi montrer tout le potentiel de la fabrication additive multi-métaux. 

Date : 06/04/2020