Un groupe hospitalier francilien se dote d'un exosquelette pour faciliter la rééducation des patients.

Le groupe hospitalier Henri Mondor, qui regroupe 5 établissements de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a acquis Atalante, un exosquelette conçu par l'entreprise française Wandercraft spécialisée dans la robotique dynamique de marche. L’objectif de cette acquisition est de faciliter la rééducation motrice des patients. L'exosquelette Atalante s'utilise mains libres, sans béquilles. Il est couplé à des algorithmes d'apprentissage automatique. Il permet de répéter des centaines de fois une tâche avec un effort minimal du patient et du thérapeute. Il permet également de personnaliser les programmes de soins pour qu'ils correspondent aux objectifs de chaque patient. « Atalante sera probablement décisif en neurorééducation pour tous les patients paraparétiques lourds ainsi que pour reprendre la déambulation plus facilement pour les hémiparétiques massifs en phase précoce », explique le professeur Jean-Michel Gracies, chef du service de neuro-rééducation et porteur de l'Institut Universitaire du Handicap sur l'Université Paris-Est Créteil. Pour information, la paraparésie est une perte partielle des fonctions motrices et sensorielles.

Date : 25/08/2020