Renault veut créer le plus grand dispositif de stockage stationnaire d’énergie d’Europe

Le groupe automobile français Renault annonce le lancement d’Advanced Battery Storage, une solution de stockage stationnaire d’énergie basée exclusivement sur des batteries de véhicules électriques. A terme, elle sera capable de stocker au moins 60 MWh, ce qui en fera le dispositif le plus important dans son genre jamais construit en Europe.

Les premières installations seront réalisées début 2019 sur trois sites en France et en Allemagne : sur les usines Renault à Douai (Nord) et Cléon (Seine Maritime) et sur une ancienne usine à charbon en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La capacité de stockage sera ensuite progressivement étendue au fil du temps jusqu’à compter 2000 batteries de voitures électriques. A ce stade, le dispositif aura atteint le seuil des 60 MWh, équivalent à la consommation journalière d’une ville de 5000 foyers.

L’objectif de ce dispositif est de gérer les écarts entre consommation et production d’électricité à un instant T et ceci afin d’augmenter la part des sources renouvelables dans le mix énergétique. Il s’agit de maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande sur le réseau d’électricité en intégrant différentes sources d’énergie dont les capacités de production ne sont pas constantes. Le moindre écart entre consommation et production déclenche des perturbations qui peuvent compromettre la stabilité de la fréquence de l’électricité domestique (50 Hz). « Notre solution de stockage stationnaire sert à compenser ces écarts : elle délivre ses réserves à l’instant précis où un déséquilibre se crée sur le réseau pour en gommer les effets », précise Nicolas Schottey Directeur de programme Nouveaux Business Energie du Groupe Renault.

Ce stockage stationnaire est conçu à partir de batteries de voitures électriques compilées dans des containers. Le dispositif utilise des batteries seconde vie, ainsi qu’un complément de batteries neuves, stockées ainsi pour des futurs usages en échange standard lors des opérations après-vente. 

Même après sa « vie automobile », la batterie du véhicule électrique conserve une importante capacité de stockage. Renault peut la réutiliser dans des environnements moins exigeants, notamment le stockage d’énergie stationnaire. Avec cette seconde vie des batteries, Renault est aujourd’hui en mesure de répondre à toute la panoplie de besoins de stockage d’énergie : de la maison individuelle aux immeubles de bureaux, bâtiments professionnels ou académiques, en passant par les immeubles d’habitation, voire les points de charge de véhicules électriques.

Date : 06/10/2018