MAISON DE LA MECATRONIQUE

Le 25 juin 2011, les autorités rhônalpines, haut-savoyardes et anneciennes ont scellé la première pierre de la Maison de la mécatronique, en cours d’édification à Annecy-le-Vieux et livrable en mai 2012.
Le reportage TV est associé à cet article.


D’un coût de 6,2 millions d’euros, financé par l’État, la Région qui est maître d’œuvre et le Département, la Maison de la Mécatronique est destinée à devenir un lieu de recherche où des projets associeront des entreprises impliquées dans le pôle de compétitivité Arve Industries Mont Blanc. Construite en plein coeur du domaine universitaire d’Annecy-le-Vieux, elle est implantée à proximité de Polytech, l’école d’ingénieurs de l’Université de Savoie, et du LAPP, le Laboratoire annécien de physique des particules. Elle comportera 18 laboratoires de recherche, une salle informatique de 200 m², un hall de montage de 200 m², 65 bureaux et des salles de réunion. Un « cocon » pour faire croitre cette technologie particulièrement innovante tel que le rappelle les techno clés 2015, document du ministère de l’industrie.



La vidéo ne peut pas être lue, veuillez télécharger la vidéo à cette adresse : http://cyan1.grenet.fr/podcastmedia/THESAME-Mecatronique/20110628-maison-mecatro-8mb.m4v   Source : TV8MB


EXTRAIT DE LA FICHE MECATRONIQUE N° 66 (Techno clés) Initiée par les grands programmes de l’aérospatiale et de l’armement, la mécatronique reprend l’ensemble des procédés de conception et de production pour une intégration plus poussée des fonctions mécaniques,électroniques et logicielles, ainsi que les produits qui en résultent. La mécatronique nécessite de rassembler des compétences techniques variées (mécanique, hydraulique,pneumatique, électronique, informatique, automatique,métrologie…) mises en commun à travers des démarches de co-ingénierie et de travail collaboratif. La combinaison de ces technologies doit être étudiée dès la phase de conception des systèmes mécatroniques de façon à garantir leur fiabilité : analyse fonctionnelle, simulation du comportement dynamique et évaluation de la sûreté de fonctionnement. Fondamentalement, un système mécatronique a pour finalité une action physique pilotée par une brique intelligente. Ainsi, les composants suivants entre dans son champ d’applications : • actionneurs autonomes à faible et à forte puissance ; • capteurs de différentes natures (pression, température, imagerie…) ; • organes de conversion, de stockage et de gestion de l’énergie ; • composants actifs et passifs ; • lois de commande et logiciels embarqués ; • systèmes communicants, dont les technologies sans fil. L’intégration mécatronique accompagne la tendance à la miniaturisation des systèmes électroniques et électromécaniques avec la réalisation de systèmes toujours plus compacts. Applications Tous les marchés des transports sont concernés par la conception, la fabrication et la mise en oeuvre des dispositifs mécatroniques. Elle constitue en effet une des bases de l’intelligence embarquée aujourd’hui. Dans le secteur automobile, la mécatronique accompagne l’augmentation du niveau d’équipement et l’intégration de fonctions de plus en plus complexes : systèmes pour l’aide à la conduite et la sécurité active (freins,roulements et pneus « intelligents »), optimisation énergétique du groupe motopropulseur thermique et/ou électrique(contrôle d’injection, de température, gestion de la charge électrique), systèmes de bord communicants… La mécatronique joue bien évidemment un rôle prépondérant dans la tendance à l’hybridation et à l’électrification des véhicules par l’apport d’un pilotage et d’une optimisation plus fine des paramètres du ou des moteurs. Pour le secteur aéronautique, la mécatronique intervient dans de nombreux systèmes de l’avion. Elle a un rôle particulièrement important dans la tendance à l’électrificationtotale des commandes (fly-by-wire) opérée sur les avions de conception récente (Airbus A380, A400M, Boeing 787). Dans le domaine ferroviaire, la mécatronique permet de réduire la taille des éléments moteurs et facilite leur intégration,elle est notamment employée par Alstom pour la conception des bogies articulés de la nouvelle automotrice grande vitesse (AGV). Enfin dans l’industrie navale, la mécatronique intervient dans une moindre mesure pour les systèmes de gestion de l’énergie à bord. Il est à noter que la mécatronique joue un rôle important dans le domaine de la production (machines-outils, robots…), particulièrement pour l’industrie des transports. On retrouve aussi la mécatronique dans l’électronique grand public, les machines de travaux publics, dans le secteur médical.