Maxon bâtit une usine de moteurs électriques intelligents dans l’Ain.

Maxon, le fabricant suisse de moteurs électriques de précision, leader mondial dans son domaine, a choisi la région Auvergne-Rhône-Alpes pour bâtir son centre d’innovation et de production dédié à la mécatronique. Il vient d’annoncer un investissement de 10 millions d’euros pour bâtir à Beynost dans l’Ain une usine de 4 300 m². Le site accueillera la production d’un nouveau moteur électrique, mais aussi un incubateur destiné à accueillir des start-up de la mécatronique.

La première pierre a d’ailleurs été récemment posée.

Sur ce site, 1 600 m² seront dédiés à la production de l’IDX un moteur avec électronique intégrée, 900 m² au stockage et 1 500 m² accueilleront des bureaux. Cette usine sera construite sur un terrain de 12 600 m², ce qui permettra au groupe suisse d’envisager des extensions futures. Beynost sera la neuvième usine du groupe dans le monde.

A travers notamment cette nouvelle unité d’innovation et de fabrication, l’ambition du groupe suisse sur le marché français est de doubler le chiffre d’affaires d’ici 2030.

Le plan de marche du groupe prévoit ainsi de doubler les effectifs en France et d’atteindre 100 salariés à horizon 2030, avec un focus sur l’embauche d’ingénieurs mécatroniciens, de techniciens de production et d’administratifs.

Il faut dire qu’en 2021, Maxon France ouvrira à Beynost le « Maxon French Lab », un incubateur de compétences et de ressources dédiées à la mécatronique. Ce dernier s’inscrira dans la démarche locale du « French POC », l’incubateur mécatronique local porté par l’intercommunalité voisine, la Communauté de Commune de Miribel Plateau.
« Ce projet marquera la poursuite de la démarche partenariale du Groupe Maxon avec des Universités et École d’ingénieurs, telles que l’École des Mines – ParisTech. Il permettra d’accueillir chercheurs, ingénieurs, techno-commerciaux spécialisés en systèmes mécatroniques, mais également étudiants et start-up », décrit le groupe.
Ces start-up pourront bénéficier d’un accompagnement pour leur développement quel que soit leur secteur d’activité : e-mobilité, robotique industrielle, industrie, dispositifs médicaux…
Pour information, Maxon est le groupe qui a conçu les robots martiens de la Nasa envoyés en 1994 sur la planète Mars. Il est aussi celui qui a développé le pompier-robot envoyé en reconnaissance après l’incendie, au sein de Notre-Dame de Paris.

Date : 18/02/2020