Lufthansa mise sur la fabrication additive pour produire des pièces d’avion

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a ouvert cette année un centre de fabrication additive afin de développer des pièces légères pour ses avions. C’est sa division maintenance, réparation et révision baptisée Lufthansa Technik qui prend en charge le fonctionnement du centre basé en Allemagne. L’objectif pour la compagnie est d’intégrer les technologies 3D dans le cycle de production et accroître leur degré de maturité.

Les chercheurs exploreront la possibilité de définir des normes de qualification et d’approbation des composants. Le Dr Aenne Koester, responsable du centre de fabrication additive, affirme : « Le nouveau centre de fabrication additive servira de plate-forme collaborative où l’expérience et les compétences acquises par Lufthansa Technik dans l’impression 3D pourront être regroupées et étendues. L’objectif est d’accroître le degré de maturité des technologies et de développer des produits adaptés à la production. » Enfin, le centre devrait se concentrer sur la production de composants de moteur soumis à fortes contraintes, fabriqués à partir d’alliages de nickel. Actuellement, la compagnie est capable de réparer une pièce endommagée en remplaçant un matériau perdu par fabrication additive et notamment par fusion sur lit de poudre.

Date : 08/11/2018