L'Intelligence artificielle, premier "défi" du nouveau Fonds pour l'innovation et l'industrie (FII)

Le nouveau Fonds pour l'innovation et l'industrie (FII) doté de 10 milliards d'euros de fonds propres voulu par le président de la République et créé en janvier sera entièrement dédié aux innovations dites de rupture, notamment en matière d’intelligence artificielle (IA). 

Sur les 250 millions d’euros environ que dégagera chaque année le Fonds pour l’innovation et l’industrie, 70 millions iront aux entreprises innovantes, gourmandes en financements, 150 millions serviront à financer des “défis” définis tous les ans et 25 millions seront injectés dans la nanoélectronique. 

“La France a pris du retard sur l’innovation disruptive, c’est-à-dire l’innovation qui ne rapporte pas tout de suite, qui n’améliore pas la productivité immédiate des entreprises, mais qui prépare les sauts technologiques du futur”, a déclaré le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, lors de l’installation du Conseil de l’innovation. 

Les deux premiers grands défis retenus portent sur l’intelligence artificielle, plus spécifiquement sur le rôle que celle-ci peut jouer dans l’amélioration des diagnostics médicaux et sur la fiabilisation de cette technologie. 

Emmanuel Macron s’est donné pour ambition de faire de la France un champion mondial dans ce domaine de l’intelligence artificielle, un pari compte tenu des sommes colossales déjà investies par la Chine et les États-Unis. (Source : Reuters)

Date : 06/09/2018