Les projets mécatronique

Le projet CAPTAUCOM : Capteurs autonomes communicants

Depuis cinq ans, le projet Captaucom qui regroupe trois industriels de la région Rhône-Alpes (Seb-Téfal, Somfy, NTN-SNR Roulements), deux organismes de recherche (CEA et CSEM), deux centres de compétence (Mind et Cetim) et un réseau technologique (Thésame) a porté sur le développement de capteurs autonomes communicants. Le projet dont le pilotage global a été assuré par Thésame s’est  terminé avec d’excellents résultats techniques qui ont permis de concrétiser trois prototypes répondant chacun aux cahiers des charges des entreprises partenaires impliquées dans le projet :

  • Pour le groupe Seb : dans le domaine des dispositifs de mesures et de commande dans le petit équipement domestique a été développé un prototype d'appareil de petit électroménager autonome.
  • Pour NTN-SNR Roulements : dans le domaine de la surveillance et du diagnostic d'organes tournants (transports et industrie en général) a été développé un prototype de système de surveillance autonome et communicant de roulement.
  • Pour Somfy : dans le domaine des capteurs et des commandes de fermeture et de protection solaire du bâtiment (stores, volets roulants, portes et portails) a été développé un dispositif autonome de sécurité et de surveillance des ouvrants

Ainsi, ces trois industriels ont pu bénéficier des dernières avancées technologiques en matière de miniaturisation et de réduction de la consommation de composants électroniques ainsi que de l’avènement de dispositifs de micro récupération d’énergie. Ces innovations ouvrent la voie à de nouveaux systèmes industriels autonomes et communicants.

Pour aboutir à ces réalisations, le projet s’est appuyé sur le savoir-faire des laboratoires associés. Le CEA-Leti s’est consacré à l’optimisation et à la réalisation des systèmes de récupération d’énergie. Le CEA-Liten a pris en charge l’optimisation et la réalisation d’unités de stockage de l’énergie électrique. Le CSEM a étudié essentiellement les protocoles de transmission, le traitement du signal, la récupération et la gestion d'énergie mécanique.

Le projet a aussi fait appel au savoir-faire de centres de compétence et d’un réseau technologique. Le centre de compétence Mind a conçu, optimisé et réalisé des antennes, dans le cadre de sa participation à l’étude de briques de récupération d’énergie ainsi qu’à l’intégration des prototypes finaux. Le Cetim (Centre Technique des Industries Mécaniques).a mis en œuvre ses moyens de tests mécaniques, son savoir-faire en matière de capteur, et la diffusion des résultats technologiques auprès des entreprises de la mécanique. La plateforme technologique Thésame s’est occupée de la gestion du projet de l’ensemble de l’étude et s’occupe à présent de la diffusion des principaux résultats.

Ce projet a reçu le prix de la meilleure innovation industrielle  de la part de la Chambre de commerce franco-suisse.