Le CEA implante une plateforme dédiée à l’IA pour les industriels du Grand Est

Le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA) lance une nouvelle plate-forme technologique pour offrir aux entreprises du Grand Est la possibilité d’intégrer des systèmes de capteurs dans les outils, les outillages et les pièces industrielles. 
La plate-forme « Mécatronique pour l’Amélioration des Produits et des Procédés » (MAPP), inaugurée tout récemment, a bénéficié d’un investissement initial de plus de 2 millions d’euros.
Issue de la mécanique et de l’électronique, mais aussi de la confrontation de l’usage et de la technologie, MAPP facilitera l’accès aux PME régionales au marché français des outils, de l’outillage et des pièces intelligents, estimé à environ 400 millions d’euros par an. Un potentiel de marché beaucoup plus vaste se présente également avec des nouvelles applications, de nouveaux services et des possibilités d'exportation liés à l’essor de l’internet des objets et de l’exploitation des données.
En s’appuyant sur une vaste offre de formation et de recherche régionale  ainsi que sur les compétences locales  fortes en matériaux, en mécanique et en fabrication additive, MAPP souhaite faciliter la digitalisation des anciennes machines afin de rendre accessible le mouvement 4.0 aux PME traditionnelles du Grand Est. 
MAPP développe des briques technologiques de collecte, de transmission et d’interprétation des données faisant levier sur les compétences « métier » du partenaire industriel. Selon l’application, l’intégration de systèmes de capteurs dans les outils visera plus de performance, et dans les outillages plus de contrôle-qualité. Quant aux pièces industrielles, on accèdera à d’avantage de valeur ajoutée pour l’amélioration des produits, ou d’avantage de services pour le suivi des procédés. La plate-forme MAPP dispose également de l’ensemble des moyens de simulation et tests environnementaux pour l’analyse des défaillances des systèmes électroniques.
L’ensemble des technologies de packaging y sont développées pour intégrer des capteurs et une instrumentation adaptée aux produits (High I-IoT). A cette brique s’ajoute une compétence capable de fusionner, traiter et contextualiser les données en temps-réel, à des fins d’apprentissage automatique et de maintenance préventive.
La plate-forme MAPP fédère une communauté d’acteurs régionaux et nationaux des mondes du numérique (fabricants de capteurs, bureaux d’études électroniques, développeurs de systèmes experts), de la fabrication (outilleurs, moulistes, machines spéciales), des industriels utilisateurs finaux dans les domaines de la mise en forme de matériaux (plasturgie-composites, métallurgie, forge-fonderie, usinage), de la mécanique et de l’assemblage, ainsi que des concepteurs d’équipements industriels à forte valeur ajoutée, notamment dans la maintenance préventive.   
S’ajoutent des partenariats structurants avec des centres techniques, des écoles, des laboratoires et des plateformes de R&D locales (CIRTES, INSA, ENSAM, Université de Lorraine, IPC, CTIF, Cetim).
MAPP contribue ainsi à la structuration et au développement d’une activité autour de l’outillage et des produits intelligents qui entre en résonnance avec le vivier régional considérable des secteurs de la Mécanique, de la Métallurgie, de l’Automobile et des Matériaux. (Source : AFP)

Date : 06/10/2018