Lacroix construira son usine électronique du futur dans le Maine-et-Loire.

Le mécatronicien français Lacroix a franchi une nouvelle étape dans son projet d’usine électronique 4.0. Son lieu d’implantation est désormais officiel : ce sera sur la commune de Beaupréau (Maine-et-Loire), à proximité du site actuel de Montrevault, que l’usine Lacroix Electronics du futur verra le jour en 2021. Schneider Electric et ASM viennent s’ajouter à Microsoft, Inventy et PTC comme partenaires du projet.

L’usine du futur de Lacroix, nommée projet Symbiose va ainsi intégrer leurs savoir-faire en intelligence artificielle (IA) autour du monitoring temps réel de production, de l’analyse prédictive et rectificative d’erreurs, ou encore du benchmark d’efficacité des lignes de production.

Récemment, Lacroix Electronics a également annoncé qu’il s’appuie la plateforme ThingWorx de PTC pour tendre vers des taux de défaut qualité en fin de ligne proches de zéro. La plateforme d’innovation industrielle ThingWorx de PTC sera déployée dans les quatre usines du sous-traitant (France, Allemagne, Pologne, Tunisie) pour un pilotage en temps réel des lignes de production.

Les données collectées en temps réel et contextualisées par ThingWorx apportent une meilleure connaissance de l’état des machines, une visibilité complète des lignes de production, la capacité de détecter plus tôt les anomalies sur les lignes de production et les besoins de maintenance.

Date : 02/07/2019