La tendance du jumeau numérique dans les usines allemandes

Le magazine l’Usine Nouvelle a consacré un long reportage à l’utilisation des jumeaux numériques dans l’industrie automobile allemande. Ce dispositif connaît une phase de déploiement massive dans les sites de production du pays pour de la mise en service virtuelle, qualité, maintenance prédictive, etc.

Il permet des gains de productivité conséquents. Le magazine cite en exemple, le site de Volkswagen de Zwickau où le jumeau numérique des robots de pose des joints de portières a permis d’augmenter le taux de disponibilité de la ligne de 20 %, le faisant passer à plus de 90 %. « Jusque-là, le poste souffrait d’une importante instabilité : la mauvaise corrélation entre la vitesse de rotation du robot et la pression appliquée sur les joints conduisait à des défauts d’étanchéité qui devaient être corrigés manuellement, d’où une perte de temps », relate la reporter dans les colonnes du journal. 

Son double virtuel, paramétré avec la numérisation de la vitesse de rotation du robot, la température du joint, la pression d’application, le modèle de porte, etc. a permis de déterminer les paramètres optimaux de fonctionnement du robot, en fonction de chaque type de porte. « Le taux de défaut est tombé à zéro et la productivité a progressé de 30 % », explique au journal Frank Göller, le directeur de la production numérique.

Tous les constructeurs automobiles allemands déploient aujourd’hui des jumeaux numériques dans leurs usines, affirme l’Usine Nouvelle. « Il existe de très nombreux domaines d’application, liste Olaf Sauer, chargé de l’automatisation à l’Institut Fraunhofer d’optronique, d’ingénierie des systèmes et d’évaluation d’images (IOSB). Cela peut aller du jumeau de la voiture, des pièces détachées, à celui de l’ordinateur de bord pour améliorer l’expérience de conduite. En production, on les retrouve en qualité prédictive, sur la presse, dans la soudure, le collage ou encore à l’atelier peinture. »

En dépit de gains significatifs, l’investissement nécessaire à l’installation de jumeaux numériques et la complexité de tels dispositifs restent des freins importants.

Date : 11/05/2020