La mécatronique pour industrialiser la production de médicaments du futur.

Les équipes de FEMTO-ST et de l’Établissement français du Sang (EFS) de Bourgogne-Franche-Comté ont présenté, à Besançon (Doubs), le projet MiMédI qui entend industrialiser la production de médicaments innovants et personnalisés en faisant appel à des microtechniques et les équipements de recherche consacrés. Le projet a nécessité un investissement de 13,6 millions d'euros.

Mené par le spécialiste en micromécanique et en mécatronique, Ilsa, ce projet de recherche regroupe six partenaires industriels et quatre partenaires académiques. 

Le projet MiMédI a pour objectif de fabriquer des médicaments innovants basés sur l’utilisation de "cellules-médicaments" dotées de nouvelles fonctions physiologiques ou de caractéristiques biologiques qui s’inspirent des processus naturels de l’organisme, pour participer à la recherche de nouvelles solutions de traitement.

"En combinant nos savoir-faire dans les microtechniques et la production de médicaments innovants, nous allons créer des micro-usines de tri et de culture cellulaire", explique Laurent Larger, directeur de l’Institut FEMTO-ST. Ces développements permettront à terme de faciliter la mise sur le marché des médicaments innovants afin de lutter contre les problèmes de santé publique tels que le cancer, l’inflammation ou la réparation tissulaire. (Source : l’Usine Nouvelle)

Date : 18/06/2019