La fabrication additive fait revivre un dinosaure âgé de 67 millions d’années.

Aux Pays-Bas, le Centre de biodiversité Naturalis a eu recours aux technologies de numérisation et d’impression 3D pour donner vie à un animal disparu depuis des millions d’années : le tricératops. Les équipes du projet ont pu reconstruire son squelette entier en numérisant ses os ainsi que ceux d’autres dinosaures de la même famille. Elles ont ensuite eu recours à des imprimantes 3D pour créer les os nécessaires. Le résultat final est très réaliste et permettra aux nombreux visiteurs du musée de mieux visualiser les dimensions d’un tricératops. 

Le tricératops en question s’appelle Dirk et son squelette a été découvert près de Newcastle et aurait environ 67 millions d’années. Les paléontologues ont ​​identifié un certain nombre d’os manquants, notamment des côtes, une des cornes et une grande partie du crâne. L’impression 3D a permis de créer ses pièces manquantes dont certaines mesurent 130 cm de long. 

Pendant 2 mois, l’imprimante 3D a imprimé plus de 100 os aux détails très précis. Une fois imprimée, chaque pièce a été peinte à la main, d’une couleur légèrement plus claire que les vrais os, offrant ainsi la possibilité aux visiteurs de distinguer les pièces réelles des artificielles.

Date : 22/10/2019