La Covid-19 aura entraîné un recul de 4,6% de l’activité du numérique en France.

L’organisation professionnelle des acteurs du numérique Syntec numérique prévoit un recul de 4,6% du chiffre d’affaires de ses adhérents sur l’ensemble de 2020, avant un rebond de 1% en 2021.

Le Syntec numérique regroupe les entreprises de services informatiques (ESN), les entreprises d’ingénierie et de conseil en technologie et une bonne partie des éditeurs de logiciels français. La prévision est un peu moins pessimiste que celle faite en juin dernier, qui prévoyait un recul du chiffre d’affaires de 6,7% pour les entreprises du secteur en 2020. La crise du Covid-19 est venu casser une dynamique de croissance forte dans le secteur depuis plusieurs années, avec des taux de croissance supérieurs à 4% en 2018 et 2019. Sur 2021, l’organisation prévoit une croissance de 1%, mais ce rebond « reste limité et conditionné par l’évolution de la crise sanitaire et à la situation économique des clients ».

La situation est pour l’instant contrastée suivant les différents acteurs de la filière.« Les éditeurs de logiciels s’en sortent mieux et devraient connaître une croissance de 0,3% » en 2020, selon Syntec numérique. « Les ESN (entreprises de services du numérique) afficheront une baisse de chiffre d’affaires de 4,2% », et les activités de conseil en technologies, les plus touchées par la crise, reculeront de 12,3% « en raison de leur exposition aux secteurs aéronautiques et automobiles durement touchés par la crise Covid-19 ». (Source : AFP)