L’union des capteurs et de l’IA pour la maintenance prédictive.

Cartesiam, éditeur varois de logiciel B2B spécialisé dans l’intelligence artificielle embarquée dans des objets, et le sous-traitant angevin Eolane (services industriels en électronique et solutions connectées) convolent et annoncent la naissance de Bob, le premier assistant de maintenance à intégrer une intelligence artificielle embarquée directement dans des capteurs.

Bob présente des fonctionnalités d’intelligence artificielle directement intégrées dans un capteur. Il peut ainsi apprendre de manière autonome, sans lien spécifique avec un cloud « intelligent ». De l’avis de la presse spécialisée, il s’agit là d’une « prouesse technologique », dont l’un des intérêts est de réduire le coût d’accès aux solutions industrielles de maintenance prédictive.

Dans ce partenariat, Eolane a pris en charge l’aspect « matériel et solutions IoT », et Cartesiam celui du « logiciel/IA ».

Bob effectue un diagnostic en temps réel de l’état de santé des équipements à surveiller. Véritable assistant en maintenance prédictive, à l’écoute des machines, il est ainsi capable d’alerter par anticipation de tout comportement anormal avant même qu’un problème n’impacte la ligne de production.

L’assistant est composé de capteurs de vibrations et de température permettant, via ses algorithmes de machine learning embarqués, de comprendre de manière entièrement autonome son environnement, de constituer son savoir de référence, puis de surveiller 24h/24h le comportement de l’équipement sur lequel il a été installé.

A intervalles réguliers, Bob envoie par radio LoRaWan un rapport d’activité et de santé de l’équipement surveillé mais également des alertes en cas de suspicion d’anomalie (présente ou à venir). Bob est ainsi capable de reconnaître la signature des vibrations normales ou anormales. Dès qu’il repère un problème ou une dérive, Bob transmet immédiatement une alerte, c’est-à-dire le résultat de son analyse, vers une console de supervision, une plateforme IoT sur Internet ou sur le smartphone d’un opérateur. Bob ne transmet pas de données, il communique uniquement le résultat de son analyse. Ainsi les données de production ne sont jamais envoyées dans un cloud.

Bob n’envoie pas vers le cloud des données pour analyse comme un simple capteur, mais de l’information à valeur ajoutée issue de l’intelligence artificielle embarquée, rendant, selon ses concepteurs, la solution inédite dans ce secteur. Après une période de validation chez de grands industriels (EDF, Véolia), mais également dans des PME comme par exemple SJD décolletage, Bob est désormais disponible pour la réalisation de tests industriels. Bob sera commercialisé sous forme d’abonnement mensuel dans les prochaines semaines. 

Date : 15/05/2018