L’impression 3D décolle dans la fabrication d’Ariane 6.

Lors d’une conférence en ligne organisée par l’Institut de recherche technologique (IRT) SytemX, le directeur technique d’Ariane Group, Hervé Gilibert, a souligné l’importance de l’impression 3D dans la fabrication du lanceur européen Ariane 6 qui devrait décoller en 2022.

« Nous avons un recours massif à la fabrication additive sur Ariane 6. Nous sommes en mesure de fabriquer des produits qui étaient totalement inaccessibles en termes de technologies de fabrication il y a encore cinq ans », explique Hervé Gilibert.

M. Gilibert cite en exemple la plaque d’injection de la chambre de combustion du moteur Vulcain, une pièce composée de 200 injecteurs, qu’il fallait auparavant fabriquer séparément puis assembler. « Désormais, nous fabriquons la pièce complète en une dizaine d’heures, en une seule fois. Elle présente d’excellentes caractéristiques fonctionnelles. »

Le groupe introduit aussi la fabrication additive pour ses moteurs Prometheus. Dans ce domaine, l’impression 3D permettrait « de diviser par trois les délais de production ». Et de réduire par cinq, voire dix, le prix de ces moteurs de dernière génération. (Avec L’Usine Nouvelle)

Date : 04/12/2020