Grenoble, Nice-Sophia Antipolis, Paris et Toulouse présélectionnés pour les instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle

Dans le cadre du programme national pour l’intelligence artificielle, l’État a décidé de soutenir la constitution d’un réseau composé d’un petit nombre d’Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle (3IA) avec lesquels l’ensemble du potentiel français en IA aura vocation à interagir.

A cet effet, un appel à manifestations d’intérêt a été lancé le 25 juillet afin de recueillir les candidatures des pôles de recherche, de formation et d’innovation qui pourront candidater pour l’obtention du label 3IA. Douze dossiers ont été déposés par les sites de Bordeaux, Grenoble Lille, Marseille, Nancy, Nice-Sophia Antipolis, Paris (deux), Paris-Saclay, Rennes, Strasbourg, Toulouse.

Un jury international a proposé de présélectionner les projets d’instituts 3.IA des sites de :

- Grenoble – MIAI@Grenoble-Alpes avec pour applications privilégiées la santé, l’environnement et l’énergie ;

- Nice – 3IA Côte d’Azur avec pour applications privilégiées la santé et le développement des territoires ;

- Paris – PRAIRIE avec pour applications privilégiées la santé, les transports et l’environnement ;

- Toulouse – ANITI avec pour applications privilégiées le transport, l’environnement et la santé.

Ces sites devront désormais déposer un projet détaillé avant le 15 janvier 2019, afin d’obtenir leur labellisation 3IA définitive après examen par le jury international. Ce processus permettra également de sélectionner les premières chaires individuelles de recherche au sein de chaque 3IA. Chaque projet d’institut se verra indiquer par l’A.N.R. le montant maximal du soutien que l’État lui apportera au sein de l’enveloppe dédiée de 100 millions d’euros, au travers du programme prioritaire de recherche du PIA3 et du budget du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Date : 19/11/2018