Faurecia engage la révolution mécatronique des sièges auto

L’usine que l’équipementier automobile français Faurecia possède à Caligny (Orne) est spécialisée dans les mécanismes et armatures de sièges automobiles. C’est ce site que le groupe a retenu pour accueillir trois lignes de production de systèmes mécatroniques. "Le groupe a décidé d’investir massivement dans cette technologie pour en devenir l’un des leaders mondiaux", indique le groupe. Faurecia a déjà investi depuis quelques années dans la mécatronique en Chine pour le marché intérieur chinois.

Les lignes mécatronique de Caligny produiront des mécanismes électroniques de rotation de sièges permettant, par exemple, une légère rotation du siège ou une mise en configuration rapide du siège en mode détente ou en mode conduite. Elles produiront aussi des planches de bord dites versatiles, c’est-à-dire offrant plusieurs configurations. Et des panneaux de portes conçus avec des matériaux qui restituent le son à la place des haut-parleurs.

"Ces produits qui s’intégreront principalement sur des véhicules haut de gamme répondent à un marché automobile et à des besoins qui évoluent rapidement, explique le groupe. Tout ceci s'inscrit dans ce que nous appelons le "cockpit du futur" avec une conduite qui va être de plus en plus autonome, électrifiée, connectée, et avec un chauffeur qui utilisera de plus en plus son temps à autre chose qu'à la conduite."

Date : 07/03/2019