<B>OLYMPIADES et MECATRONIQUE : cible pour têtes chercheuses</B>

 UN PROJET DE POIDS
« Réalisation d’une balance à affichage numérique »
Lycée Technique des Catalins à Montélimar (26)

Le pèse personne réinventé : les élèves ont construit une balance à affichage numérique en utilisant des lois physiques simples et des composants courants. Les capteurs utilisés sont des jauges de contrainte et l’afficheur est un simple voltmètre . Cette balance a tout d’une grande ! Le travail mécatronique (un de plus !) a consisté à transformer une variation de résistance dûe au poids en une tension électrique, à minimiser l’influence de la température et amplifier le signal pour l’adapter aux caractéristiques de l’afficheur électronique.
La précision de la balance a été évaluée puis qualifiée en tant qu’instrument de mesure.

Elèves de PLPI (physique):
BENTOUHAMI Muriel, BOUQUET Frédéric, DURAND Thomas, LESPAGNOL Maxime, MARMUS Aurélien, PATRON Ghislain
Professeurs : M. VIDAL, Me BERNARD

-----------------------------------------------------------
 HISTOIRE DE BULLES DE SAVON
« La tension superficielle »
Lycée Jean Monnet à Annemasse (74)

Une histoire de bulles de savon ! Les élèves exposent le phénomène de tension superficielle et donnent des explications sur les mécanismes régissant les forces présentes à la surface des liquides ; les expériences montrent des applications inattendues et spectaculaires, comme la catapulte à eau savonneuse ou le moteur à savon, capable de propulser une embarcation sur l’eau.

Elèves de TS :
BARDET Julie, DEMOLIS Laura, HEPP Anne Laure, MILLERET Estelle
Professeur : M. DOUR
-----------------------------------------------------------
 IL EN VOIT DE TOUTES LES COULEURS
« De l’objet réel à l’image numérique »
Lycée Charles Baudelaire à Cran-Gevrier (74)

L’appareil photo numérique réinventé ! Grâce à un véritable montage mécatronique associant des cellules électroniques sensibles à la lumière, un moteur électrique, des capteurs, et un programme informatique de transcription, ce groupe d’élève a « appris » à l’ordinateur à reconnaître les couleurs ! Une expérience qui montre qu’avec beaucoup de bon sens et quelques composants électroniques on peut se construire une caméra vidéo … en bois.

Elèves de TS :
LENZI Mylène, FAVIER Renaud, MONTAUD Aurélie, BOYENVAL Clément
Professeurs: M. GALLIN-MARTEL , M. NANTILLET
-----------------------------------------------------------
 EN ATTENDANT LE TOUR DE FRANCE
« Etude et utilisation d’un capteur d’extensiométrie »
Lycée Jean Monnet à Annemasse (74)

Encore de la mécatronique ! Les élèves présentent un système embarqué sur … un vélo ( !) de mesure de forces. Il associe des aspects mécaniques, capteurs, électronique et acquisition de données. Ce système est utilisé pour mesurer la totalité des forces de frottement exercées sur un cycliste. Cette mesure de force permet d’optimiser les performances du cycliste par exemple en modifiant sa position.

Elèves de TS:
ACHARD Pascaline, GARDES Cyril, NICOLET Célia, ZUBILLER Fanny
Professeur: M. DOUR
-----------------------------------------------------------

 MYSTERES DU MONDE
« Les interactions fortes et faibles »
Lycée Elie Cartan à La Tour-du-Pin (38)

Ainsi va le monde ! L’ensemble des phénomènes observables aujourd’hui dans l’Univers relève exclusivement de quatre interactions ou forces fondamentales.
Les élèves ont construit, en partenariat avec l’IUT de l’Isle d’Abeau, un compteur Geiger permettant de mesurer la radioactivité. Ils découvrent que le granit n’est pas si innocent que cela.

Elèves de TS :
DURAND Simon, GIBERT Sébastien, GRALL Benoît, CHAIX Emeric
Professeur : M. DE SAINTE FOY
-----------------------------------------------------------

 LE ROBOT PREND VIE
« Montages avec microcontrôleur »
Lycée Charles Baudelaire à Cran-Gevrier (74)

Le monde de la robotique est découvert au travers de différentes manipulations mises en place par ce groupe. Ainsi en programmant un microcontrôleur, un mini véhicule autonome amorce un virage automatiquement à l’approche d’un obstacle !

Elèves de TS :NICOLLIN Marie, ZOUHAIR Yacin, SAADOUNE Adel, MERCIER Florent
Professeurs: M. GALLIN-MARTEL , M. NANTILLET
-----------------------------------------------------------
 ENQUETE POLICIERE SPATIALE
« Les influences de la Lune sur la Terre »
Lycée Xavier Marmier à Pontarlier (25)

Peut-on modéliser les effets de la Lune sur la Terre depuis sa salle de classe ? C’est le pari relevé par ce groupe qui a mis en œuvre plusieurs expériences : reproduction des marées et de la déformation de la Terre, ralentissement de la rotation de la Terre sur elle-même et enfin une qui prouve que la Lune ralentit son orbite autour de la Terre et donc s’éloigne de celle-ci.
Un véritable travail d’enquête policière

Elèves de TS : NICOLAS Vésale, BERTIN Mickaël
Professeur : M. JUSSIAUX
-----------------------------------------------------------

 ILLUSIONS D’OPTIQUE
Lycée Jules Haag à Besançon (25)

Notre projet consiste à présenter différentes illusions d’optique faisant intervenir les yeux, le cerveau…

Elèves de TS : FAURE Laëtitia, LEBRUN Aurélien, MONTIEL-MAMAE Joan
Professeur: Me SACEPE

-----------------------------------------------------------

 POURQUOI CELA FAIT VROUUUUUUM ?
« L’effet Doppler Fizeau »
Lycée Xavier Marmier à Pontarlier (25)

Comment comprendre le fonctionnement des radas de la police qui traquent les excès de vitesse ? L’expérience consiste à mettre en évidence à l’aide d’un émetteur et d’un récepteur des variations de fréquences dûes à l’effet Doppler Fizeau. Notre oreille connaît bien cet effet qui est la cause des sons de plus en plus aigus lorsqu’un véhicule s’approche et de sons de plus en plus graves lorsqu’il s’éloigne.

Elèves de TS : BENICOURT Jennifer, DORNIER Morgane, ZAMMOURI Latifa
Professeur : M. JUSSIAUX

-----------------------------------------------------------

 IL FAUT LE VOIR OUR LE CROIRE
Lycée Xavier Marmier à Pontarlier (25)

« Il faut le voir pour le croire » ; ce proverbe si largement utilisé est-il une réalité ? Non, si l’on en croît de nombreuses observations que l’on rencontre au quotidien et qui mettent totalement en défaut notre perception. C’est à partir de ce constat surprenant que nous avons décidé d’étudier ces phénomènes qui témoignent des limites de la perception humaine, le but finalétant de recréer une véritable illusion d’optique.

Elèves de TS : MAIRE Gaëtan, MOUROT Nicolas, PARRA Sandra
Professeur : M. LHOMME

-----------------------------------------------------------

 UN MYSTERE MUSICAL
« Le troisième son de Tartini »
Lycée Xavier Marmier à Pontarlier (25)

Lorsque la musique classique a rendez-vous avec la Physique ou comment expliquer le mystérieux troisième son découvert par un violoniste italien au 18 ième siècle. Bizarrement, lorsque l’on joue en même temps deux notes très particulières, notre oreille en entend une troisième. Un mystère éclairci par cette expérience qui trouve sa solution dans notre oreille interne.

Elèves de TS : DROUET Clément, LEMARCHAND Rémy, RONDOT Thomas
Professeur : M. JUSSIAUX
-----------------------------------------------------------

 GRANDES MAREES POUR PETIT TRAIN
« L’influence de la Lune sur le mouvement des marées »
Lycée de Montgeron (91)

Comment comprendre le phénomène des grandes marées …. avec un petit train électrique ? C’est ce que réussit ce montage génial ! Un train équipé d’une lampe électrique qui symbolise la Lune tourne autour d’une sphère (la Terre). Un judicieux système simule la gravité à l’aide du flux de lumière. Sur la Terre, l’amplitude des marées est ainsi représentée par un systèmes de diodes qui s’allument plus ou moins fortement .

Elèves de TS : ADAPPEN Jessy, ALVES DE OLIVEIRA Mariela, BERTEAU Virginie
Professeurs : Me JAMET, Me COUTURIER

Date : 12/12/2002