Auvergne-Rhône-Alpes débloque 137 millions d’euros pour sa filière aéronautique

À l’occasion des premières assises de la filière aéronautique et spatiale le lundi 5 novembre, Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a dévoilé un plan global d’un montant de 137 millions d’euros pour conforter ce secteur.
Outre la création d’un nouveau campus de formation sur la base aérienne d’Ambérieu-en-Bugey (Ain) pour répondre aux difficultés de recrutement de la filière, un programme d’appui à la fabrication additive a été lancé.

Première région industrielle française, Auvergne Rhône-Alpes bénéficie sur son territoire d’un écosystème d’acteurs qui couvre l’ensemble de la chaîne de valeur allant de la recherche fondamentale aux industriels qui fabriquent des poudres, des alliages et des machines d’impression 3D en passant par les laboratoires d’excellence qui élaborent des matériaux. Elle est la seule en France à avoir des compétences sur deux technologies clés de l’impression 3D (laser et électron).
Dassault Aviation, en lien avec les membres d’Initiative 3D et plusieurs partenaires industriels, avaient en effet exprimé leurs besoins en matière d’industrialisation de la fabrication additive. 
Pour y répondre, la Région s’engage à soutenir à hauteur de 10 M€ Aeroprint, ce projet collectif, d’un montant total de 25 M€, et coordonné par Dassault Aviation. La réalisation d’une plateforme industrielle collaborative sur le site d’Argonay, en Haute-Savoie, sera soutenue durant 4 années. 
Elle mettra en relation les industriels du secteur, les laboratoires et les centres techniques qui devront articuler leurs actions pour garantir des retombées économiques en région au bénéfice des PME/ETI régionales. Des premières industrialisations après une phase de tests et pré-industrialisation en 2020 sont prévues à partir de 2022. (Source : Région Auvergne Rhône-Alpes)

Date : 19/11/2018