Archives

Le dispositif ROBOT Start PME du Syndicat des machines et technologies de production (Symop) a accueilli en son sein depuis 2013 plus de 200 PME, accompagnées dans l’installation de leur premier robot. Une quarantaine d’entreprises peut encore bénéficier du programme avant le 31 mai 2016.

La deuxième édition de Connecting the World, programme d’accompagnement pour les jeunes start-up françaises du domaine des objets connectés, organisé par Avnet Memec – Silica, a attiré 80 concurrents.

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a réuni le 15 février l’ensemble des chefs de projet des solutions numériques de la Nouvelle France Industrielle, à savoir « économie des données », « confiance numérique » et « objets intelligents », pour un point d’étape.

Savez-vous où l’Aeromobil, la désormais célèbre voiture volante, a fait sa première apparition mondiale l’an dernier ? A Monaco, au salon Top Marques.
Cet évènement qui se déroule dans la principauté du 14 au 17 avril , fait la part belle aux innovations démesurées, que ce soit par le prix où le degré extrêmement élevé de technologie.
En guise mise en bouche (rien de tel pour ouvrir l’appétit), les organisateurs ont dévoilé quelques-unes des innovations étonnantes qui seront présentées cette année. Attention, ça décoiffe !

C’est une première mondiale : l'Institut Gustave-Roussy a annoncé le 12 janvier dernier la réalisation d'une chirurgie robot-assistée d'ablation totale du sein avec reconstruction mammaire simultanée par prothèse qui permet d'éviter les cicatrices sur la poitrine.

Le programme de recherche commun du Joint Robotics Laboratory (CNRS/AIST) et d'Airbus Group a été officiellement lancé le vendredi 12 février à l'ambassade de France à Tokyo au Japon. D’une durée de quatre ans, il a pour objectif de développer des technologies de robotique humanoïde pour effectuer les tâches les plus laborieuses dans les usines aéronautiques. Que le genre humain se rassure : l’introduction d’ouvriers robotisés dans ces sites doit permettre aux opérateurs humains de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Les joies sensuelles du tango ou sautillantes du quadrille sont enfin accessibles aux personnes qui ont subi une amputation, avec l’arrivée sur le marché d’une prothèse de cheville high-tech. Bionique et biomimétique, elle s'inspire de l'articulation biologique pour mieux la remplacer, s'adaptant au fonctionnement du corps pour reproduire une démarche aussi naturelle et confortable que possible, et permettant donc à son porteur de danser.
Elle est le fruit des travaux de Hugh Herr, directeur du département de Biomécatronique au MIT Media Lab.

La 3e édition du Hacking Health Camp s’est tenue du 17 au 20 mars derniers à Strasbourg. Vous connaissez le principe : on réunit plusieurs spécialistes d’un même domaines (ici la santé) et on les fait plancher ensemble, par équipes, pendant 50 heures sur plusieurs projets. A l’issue de leurs travaux, on garde les meilleurs qui reçoivent des soutiens financiers.
Ainsi, en Alsace, près de 800 personnes ont assisté quatre jours durant à 10 conférences, 40 formations et le fameux Hackathon Santé dont nous venons de vous décrire le principe qui a fait phosphorer 300 d’entre elles.

En juin dernier, le CSIC, (Consejo Superior de Investigaciones Científica, équivalent espagnol du CNRS, ndlr) a présenté le premier exosquelette destiné aux enfants atteints d’une atrophie musculaire spinale, une maladie dégénérative parmi les plus graves qui toucherait un nouveau-né espagnol sur 10.000.
Le projet est développé en collaboration avec Marsi Bionics, une spin-off du CSIC et de l’Université de Madrid spécialisée dans la conception d’exosquelettes.

Le groupe américain General Electric, très fameux en France, travaille au développement d’une encre spéciale permettant d'imprimer de minuscules capteurs en 3D dans des milieux hostiles et exigus, tels que les moteurs d’avions par exemple.
Les travaux s’appuient sur une technique inventée par la Darpa, l'unité de recherche du département américain de la Défense, dans les années 90, baptisée "Direct Write".

Le constructeur automobile japonais, comme l’ensemble de ses confrères, explore la mobilité de demain. Au sommet "Next big thing" de Bloomberg à San Francisco, il a déclaré s’intéresser aux véhicules capables de flotter au-dessus de la route. Il s’agirait de l’hovercar, un hybride entre une voiture volante et un aéroglisseur qui se déplacerait en flottant à quelques centimètres au-dessus de la route.
Toyota n'a pas révélé quand ce projet avait démarré, quelle voie technique est suivie, ni à quel stade d'avancement il se trouve.

Amateurs de jeux vidéos, soignez vous pupilles comme la prunelle de vos yeux. D’ici peu, il vous sera possible de tuer leur adversaire d'un simple regard.
Privilège que l’on croyait jusqu’alors réservé aux seules femmes et limité au seul domaine de la séduction. Voici donc un nouveau périphérique, en cours de développement par le fabricant d’accessoires de jeux SteelSeries en collaboration avec la société Tobii, spécialisée dans la technologie de suivi des yeux.

La Fnac lance l’appel à candidatures pour recruter, à l’occasion de son Prix Start-up 2016, 10 start-up développant des produits ou services liés à l’univers des objets connectés pour le grand public. Associé à Intel, la Fnac se propose d’accompagner des start-up françaises développant ou ayant déjà développé des produits et services innovants dans le domaine de l’Internet des Objets pour le grand public.

Ce codeur 360° de diamètre 36 mm appartient à la famille des codeurs sans contacts MxB. Il est décliné en version analogique (MAB36), incrémentale (MIB36), analogique programmable (MAB36APS) et analogique programmable jusqu'à 200 tours (MAB36APM) . Ses principaux atouts sont un robuste boîtier aluminium de 36 mm équipé de roulement à billes, une résolution de 12 bits et une alimentation de 5 à 24V. L'indice de protection IP65 le désigne tout naturellement pour les applications en milieu hostile.

Constant Bernard (Actemium) a été élu à la tête du syndicat des machines et technologies de production (Symop), syndicat adhérent à la Fédération des industries mécaniques (FIM).

« Nous lançons un appel à projets mondial pour encourager le développement d’un véhicule électrique à un coût inférieur à 7.000 euros », a annoncé la ministre de l’Écologie Ségolène Royal lors d’une conférence dédiée au secteur des transports dans le cadre de la COP21. Cet appel à projet sera effectivement lancé en 2016 et devrait entrer dans le cadre des Programmes d’Investissement d’Avenir. L’objectif est d’accélérer le développement de l’électromobilité, sur laquelle s’est engagé le gouvernement, en faisant naître un véhicule électrique « populaire ».

Nissan a testé son système d'alimentation "Vehicle-To-Building" permettant aux entreprises de réguler leur consommation d'électricité grâce aux batteries des voitures électriques Nissan Leaf utilisées par leurs employés. L'objectif est d'utiliser l'électricité des véhicules durant les périodes de forte consommation où l'électricité est la plus chère et de recharger les batteries des voitures en période plus creuse. Nissan assure que le système est étudié pour que la voiture soit complètement rechargée à la fin de la journée pour permettre au salarié de rentrer chez lui.

Pour sa 12e édition, le Prix de l'ingénieur de l'année a fait peau neuve et est devenu le Trophée des ingénieurs de demain. Lancé par l'Usine nouvelle, Industrie&Technologies et ses partenaires, il met en lumière et récompense les projets et travaux réalisés par les élèves-ingénieurs et les jeunes ingénieurs dans tous les secteurs d’activité.

Le 27 novembre, Artema a signé un partenariat mécatronique avec l’INSA Strasbourg.
Dans le cadre de ses actions de promotion de la mécatronique vers les jeunes, Artema développe des partenariats avec des écoles impliquées dans ce domaine pour permettre une meilleure diffusion de la mécatronique chez les jeunes, les associer à des projets d’entreprise et leur permettre de mieux connaître les acteurs industriels.

Les organisateurs de la Formule E, courses de voitures électriques dont une manche aura lieu à Paris en avril prochain, franchissent un nouveau cap et annoncent l’organisation au Royaume-Uni de la première course de vitesse entre voitures autonomes.
Baptisée Roborace, cette compétition rassemblera des voitures de courses sans pilote dont la vitesse sera limitée à 240 km/h.

2015 étant fini, c’est l’heure de la prospective pour 2016 ! Voici les prédictions communes du cabinet Deloitte et du Conseil de compétitivité des États Unis qui ont consulté des dirigeants, directeurs de recherche et grands patrons de plusieurs grands groupes américains dont IBM, Lockheed Martin, Dow Chemical, Ford, Pepsi et ABB.
Voici les cinq grandes tendances qui ressortent de leurs entretiens et qui seront des leviers à actionner pour la croissance économique et industrielle du pays.
- L’analyse prédictive
- L’Internet des Objets
- Les matériaux avancés

Joseph F. Engelberger, ingénieur américain précurseur, chercheur et homme d’affaires, mort à 90 ans le 1décembre dernier, était le créateur du premier robot industriel, « Unimate », installé dès la fin des années 50 aux États-Unis chez un grand constructeur automobile. Il a ainsi fortement contribué au développement de la robotique dans le monde, à commencer par l’Asie et l’Europe où son invention a très vite été distribuée sous licence.

Cela se passe en Suisse : l’entreprise helvète Contexa a reçu le Prix de l’innovation de l’Association Alliance. Le prix lui a été remis le 24 novembre au SwissTech Convention Center, pour le développement de son produit «Colibri», une machine de dosage simultané de liquides pour la fabrication de parfums et d’arômes alimentaires.

La première édition du Challenge Airbus Shopfloor est lancée. Il s’agit du premier défi robotique de grande envergure lié à l’industrie aéronautique. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mars 2016.
Les équipes robotiques du monde entier sont invitées à s’inscrire dès maintenant, pour avoir une chance de participer à la compétition qui se déroulera au mois de mai, du 15 au 21, en direct du salon IEEE 2016 International Conference on Robotics and Automation (ICRA), à Stockholm, en Suède.

Business France et Bpifrance vont accompagner huit entreprises françaises pour un voyage de 17 jours à la rencontre des acteurs majeurs de la voiture connectée et autonome aux États-Unis, parmi lesquels General Motors, Google, Tesla, Delphi, Valeo North America, l’Université de Californie, à Berkeley, et l’Université du Michigan.

Comme chaque année à cette époque de l’année, Ericsson l’entreprise suédoise, spécialisée dans les infrastructures télécoms, vient de publier son document annuel présentant les 10 tendances technologiques qui vont marquer l’année à venir. Celui-ci est basé sur un sondage auprès de consommateurs de 24 pays et de 10 grandes villes. Voici les prévisions pour 2016.
1. L’économie du partage pour un nouveau modèle
2. Le streaming pour voir plus en stockant moins
3. L’intelligence artificielle supplantera l’écran
4. Le virtuel devient réel (vaste programme)

Spécialiste dans le domaine des imprimantes industrielles, MEGATRON propose une nouvelle gamme complète d'imprimantes thermiques mobiles, kiosques et de panneau.

A l’occasion de la conférence EmTech, dédiée aux technologies innovantes et organisée à Toulouse les 15 et 16 décembre derniers, Arturo Baroncelli, président de la fédération internationale de robotique (IFR), a répondu aux questions de la presse, notamment celles du media français Industrie et Technologies.

Une équipe taiwanaise a remporté le défi du bowling de la 12e Olympiade mondiale de robots, qui s’est tenue en novembre au Qatar, grâce à un système d’imagerie permettant de lancer une boule et d’atteindre les quilles tout en passant les obstacles se dressant sur la trajectoire de la balle.
Composée de membres de l’Institut d’ingénierie du contrôle électrique de l’Université nationale Chiao Tung (NCTU), à Hsinchu, l’équipe taiwanaise s’est confrontée aux 1.850 participants originaires de 47 pays.

La Nasa, a présenté un nouveau type de robot humanoïde : Valkyrie qui préfigure les engins que l’agence spatiale américaine souhaiterait envoyer sur la planète Mars pour ouvrir la route aux astronautes.
Compte-tenu de l’environnement hostile de la planète rouge et des faibles ressources sur place, les équipes de l’agence ont développé un robot « easy to use ». Chacun des composants essentiels au robot sont en effet remplaçables en 15 minutes maximum. Beaucoup de fonctions, comme la batterie, les bras ou les mains, fonctionnent en « plug & play ».

Thales Alenia Space, Altair et Poly-Shape lancent un concours pour concevoir un support de télescope spatial qui soit le plus léger et le plus fiable possible, grâce à la fabrication additive.
Ce concours consiste à imaginer et concevoir la structure la plus optimale en termes de légèreté et de fiabilité, du prochain télescope spatial de Thales, tout en respectant les contraintes techniques indiquées. Il est ouvert aux étudiants ingénieurs, concepteurs, architectes et designers de plus de 18 ans.

Au Japon, des chercheurs travaillent sur une future génération d'ordinateurs fonctionnant comme notre cerveau. Il faudra attendre encore plusieurs dizaines d'années avant de voir apparaître des prototypes mais les chercheurs ont déjà développé un neurone artificiel. 


Et si, dans quelques années, les chirurgiens étaient réservés aux opérations les plus délicates, laissant des robots se charger des tâches plus simples? Ce futur pas si irréaliste est le rêve du Dr Paolo Fiorini, coordinateur du projet Eurosurge qui cible la commercialisation de nouvelles technologies dans ce secteur.
Eurosurge vise à mettre en place une communauté européenne de chercheurs, à simplifier le développement de logiciels, et à créer une plateforme en ligne pour servir de voix aux chercheurs de ce secteur.

Le secteur de la machine-outil est un segment économique d'une importance cruciale pour l’Union Européenne.
Le projet Chameleon, financé par l'UE, visait à assurer une industrie européenne à la pointe de cette nouvelle technologie de machine-outil innovante. Le projet a mis en avant une nouvelle approche de l'exploitation de dispositifs intelligents actifs intégrés dans les machines-outils utilisée pour obtenir des lignes de production entièrement configurables et adaptables.

Voici un dispositif robotique équipé de muscles artificiels favorisant la rééducation des pieds et des chevilles. Une équipe de chercheurs de l’université Carnegie-Mellon de Pittsburgh aux USA a élaboré ce dispositif flexible s’enfilant comme une chaussette, doté de quatre muscles pneumatiques copiés sur des muscles biologiques, alimentés par une bombe d’air comprimé et contrôlés par un système de circuit fixé au-dessus du genou. Ce mécanisme oblige le pied de l’utilisateur à opérer une série de mouvements prédéfinis pour renforcer ses muscles affaiblis.

Un tout nouveau livre sur la mécatronique vient de paraître il y a tout juste quelques jours. Il s’adresse principalement au niveau licence sciences de l’ingénieur ou électronique, IUT GMP, GEII, Mesures physiques et aux élèves des écoles d’ingénieurs.

Qui ne s’est jamais retrouvé confit et fort marri un samedi soir d’été à l’heure de l’apéritif après avoir proposé une anisette fraîche à ses invités en constatant que ses bouteilles sont vides ? Oh le moment de solitude de « l’homo sociabilis », gêné de devoir reconnaître piteusement que son bar est piètrement doté. Tout ceci est en voie de disparition, car la technologie entre aussi dans nos bacs à glaçons. Le groupe français de vins et spiritueux Pernod Ricard a développé un mini-bar intelligent et intuitif à domicile, conçu sous la forme d’une bibliothèque connectée.

Des chercheurs du Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) ont récemment testé un prototype de quadrirotor capable de trouver son chemin de manière autonome pour atteindre un objectif donné. Le système est doté d'une caméra stéréoscopique embarquée et de capteurs qui lui permettent de construire une carte de son environnement, ainsi que de déterminer une trajectoire à suivre.


Voilà qui va faire frissonner d’effroi tous ceux qui voient dans le développement technologique la promesse de la domination de l’homme par la machine. Vicarious, une start-up spécialisée dans l'intelligence artificielle, a déclaré qu’elle orientait ses recherches vers la capacité d'une machine à répliquer l'esprit humain, y compris son imagination.

L’armée américaine a indiqué que les premiers prototypes de la nouvelle armure de combat high-tech Talos, surnommée "Iron Man", seront bientôt présentés au public. Ce projet entend exploiter les technologies modernes pour réduire au minimum les pertes humaines sur le champ de bataille.
Le projet d'armure futuriste Talos (Tactical Assault Light Operator Suit), que l'armée américaine surnomme "Iron Man", vient de devenir un peu plus concret. Trois premiers prototypes seront présentés en juin. La mise en service sur le terrain est prévue pour août 2018.

L'Institut Fraunhofer d'optronique, technologie des systèmes et exploitation de l'imagerie (IOSB) de Karlsruhe en Allemagne a initié un grand projet sur l'industrie du futur. Baptisé SecurePLUGandWORK, ce projet porte sur la modularité des composants dans la production et la sécurité des données.


Une tendance de fond montre que de plus en plus d’écoles d’ingénieurs françaises accueillent au sein de leur équipe de gouvernance un directeur de l’innovation. L’objectif : s’appuyer sur ce poste clé de l’industrie pour mettre en place une stratégie de développement, essentielle dans un contexte de concurrence à l’échelle mondiale.
Parmi les grandes écoles qui ont créé un poste de ce type, citons Polytechnique, Télécom ParisTech, l'EPF ou encore l'ESTACA.

Penchons nous sur l’avenir de la médecine, domaine transdisciplinaire où la mécatronique à une très belle partition à jouer.

Cela pourrait être le titre d’un conte de notre écologie moderne, c’est une réalité de la recherche. Des chercheurs de l’université du Texas ont mis au point une éolienne si petite, qu’un seul grain de riz peut en contenir une dizaine. Ce microsystème électromécanique pourrait servir de source d’énergie aux appareils de faible puissance utilisés au quotidien.

La société allemande ArcelorMittal Bremen a choisi la filiale allemande du groupe suédois SKF pour la fourniture de 30 vérins électromécaniques, spécialement conçus pour la coulée continue d’acier. Elle constitue l’une des plus importantes commandes d’une solution mécatronique jamais passées auprès de SKF Allemagne par un client de l’industrie sidérurgique.
Les vérins électromécaniques, à la différence des hydrauliques, permettent de contrôler un mécanisme avec précision malgré des conditions extrêmes de température de l'environnement dans lequel ils doivent opérer.

Le CES 2016, la grande messe mondiale de l’électronique qui se déroule tous les ans en janvier à Las Vegas, a accueilli un grand nombre de start-up et de champions de l’innovation français.
Le contingent tricolore était le deuxième parmi les 3600 entreprises de technologie qui se sont rassemblées dans le Nevada, avec 200 représentants dont 190 start-up (jeunes pousses et startups confirmées).
Il faut savoir que sur ces 190 entreprises, 22 ont été présélectionnées lors d’un concours organisé par la FrenchTech en octobre dernier.

Le premier congrès dédié à la transformation numérique des PME/ETI a réuni près de 1.200 décideurs pour une journée de conférences, débats, témoignages et partages d'expériences sur la transformation numérique, le 14 janvier à la Cité Internationale de Lyon.
Organisée par le groupe Visiativ, cette convention était destinée aux PME/ETI, pour lesquelles "le numérique sera un accélérateur de croissance", précisent les organisateurs. Notez que 60% des entreprises participantes étaient originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'expert français du béton Adler Technologies propose une nouvelle presse spécialement conçue pour produire des parpaings préfabriqués allégés. Ce qui n’est pas aussi simple à faire qu’à écrire. Il faut notamment répondre à un défi technique de taille : contrôler le comportement des agrégats lors du coulage du béton tout en augmentant la cadence de production. La mécatronique a été la solution pour remplacer les systèmes hydrauliques utilisés sur les presses classiques. Les modes de vibration et de remplissage du moule ont aussi été entièrement repensés.

L’industrie automobile a été cette année encore présente en force au CES de Las Vegas, le grand salon américain de l’électronique grand public dont c’était cette année la 48eme édition.

Le CES a accueilli des centaines d’entreprises liées au secteur automobile parmi les exposants, des interventions de grands constructeurs comme General Motors, Ford ou Volkswagen, et plusieurs prototypes de véhicules électriques ou autonomes attendus.

Tout le monde connaît la chaleur réconfortante d’une frite à peine sortie de son bain que l’on met en bouche. Quelle volupté gourmande et transgressive en cette époque de cinq légu‐ mes verts et bios par jour. Mais connaissez‐vous le potentiel industriel de la chaleur de la pomme de terre frite ? Ce n’est pas une blague d’outre‐ Quiévrain, c’est une affaire sérieuse d’outre‐Rhin. En Allemagne, le ministère fédéral de l'environnement soutient un projet de récupération de chaleur dans l'industrie agro‐alimentaire.